Accueil > Actualités > Le baromètre des loyers 2018

Le baromètre des loyers 2018

Article rédigé le 17/09/2018 par Léa Collin | Prix des loyers

BAROMETRE DES LOYERS 2018-2019*
LES LOYERS ETUDIANTS ENCORE EN HAUSSE ....

A chaque rentrée universitaire, le baromètre annuel des loyers, édité par Location-etudiant.fr, indique l’évolution des loyers observés sur un an dans les 42 principales villes étudiantes françaises.
Après une stabilisation des prix des loyers en France y compris à Paris et Région Parisienne, on observe une nouvelle hausse des loyers pour la 2ème année consécutive.
Cette année, pour aller plus loin dans notre analyse des prix des loyers de petites surfaces, nous avons également comparé leur évolution depuis 8 ans.


La province toujours plus chère à quelques exceptions près…
Sur les 26 grandes villes étudiantes de province étudiées, 15 d’entre elles (60%) voient leur loyer moyen pour un studio augmenter contre 8 villes qui se stabilisent et 3 qui profitent d’une diminution (Chambéry (-4,13%), Le Havre (-11,14%) et Poitiers (-1,46%)). Une tendance qui se confirment pour les 2 pièces (17 villes augmentent (65%), 6 sont stables et 4 baissent).

Barometre des loyers en France en 2018

(Voir la carte de France avec l’évolution des loyers à la fin du communiqué)


Dijon s’envole
Notons une augmentation de plus de 15% d’augmentation sur un an (Dijon a déjà vu croître ses loyers en 2017 de +10,91%). 9 villes subissent cette année une augmentation de plus de 10% comme Dijon, Rennes, Annecy, Lyon ou Nantes.

Le Havre de plus en plus attractif
Après une hausse de 10% en 2017 (2 pièces), Le Havre retrouve son niveau de 2016 et voit une diminution significative de ses loyers mensuels avec -11,14% pour les studios et - 9,20% pour les 2 pièces. Barometre des loyers en France en 2018

Le palmarès des villes les plus abordables
Agen, Poitiers et Le Havre (ex-aequo avec Pau) sont les plus attractives avec des loyers mensuels pour les studios sous la barre des 360 €. En parallèle Nice, Annecy, Aix en Provence et Lyon sont les plus chères. « Comme l’an passé, la rentrée 2018 est marquée par une hausse des prix des loyers dans la majeure partie des villes étudiantes analysées. Cette tendance se vérifie à la fois pour les studios mais également pour les 2 pièces. Le manque de logement dans les Crous et les résidences privées participe inévitablement à la hausse des loyers dans les villes étudiantes où le marché de la location est tendu. Le nombre d’étudiant ne cesse d’augmenter en France mais pas le nombre de logement pour les héberger » précise Brice Boullet, Président de Location-etudiant.fr.

L’Ile de France toujours en hausse
Même si plusieurs villes de la Grande Couronne voient leur loyer baisser sur un an, dans des variations parfois importantes, la tendance générale reste à la hausse dans la majorité des villes étudiées. Barometre des loyers en France en 2018

Des augmentations significatives
Suresnes subit une augmentation des loyers des 2 pièces de +12,22% suivi par Vincennes (+11,98%) et Versailles (+11,86%) ; pour les studios c’est Clamart qui grimpe avec +10,91% devant Meudon (+10,32%).

Quelques disparités
Meudon se démarque par des tendances inversées suivant le type de bien, avec une augmentation de +10,32% sur les studios et une baisse des loyers des 2 pièces de -11,60% ; tout comme Montrouge avec une baisse plus minime sur les studios (-4,63%) et une forte augmentation pour les 2 pièces (+11,52 %). Versailles suit la même logique (-9,77% pour les studios et +11,86% pour les 2 pièces).

Levallois-Perret en baisse
Les prix à Levallois s’assagissent : -9,40% pour les studios et -2,89% pour les 2 pièces. Une baisse que l’on observe également pour les studios neuilléens (-8,38%) et versaillais (-9,77%).
« Compte tenu du nombre croissant d’étudiants chaque année à Paris et en Région Parisienne et du prix élevé des loyers intramuros, bon nombre d’étudiants choisissent d’habiter hors de la capitale pour trouver des logements plus abordables. Résultat, la demande augmente d’année en année et les prix aussi ! Une tendance qui ne devrait pas s’inverser dans les années à venir... Pour rappel, 64% des étudiants vivant en Région Parisienne font leurs études dans Paris** » indique Brice Boullet, Président de Location-etudiant.fr.

Paris : une situation tendue avec des loyers toujours plus chers
Barometre des loyers en France en 2018 Se loger à Paris devient de plus en plus inaccessible avec un budget étudiant qui voit chaque année grimper le montant des loyers des petites surfaces. Ils atteignent des records pour la rentrée 2018 avec une moyenne de 872 € pour un studio et 1.485 € pour un logement de deux pièces soit une évolution de +5,57% pour un studio et +5,39 pour un deux pièces (vs 2017).
« On constate cette année encore à Paris une importante hausse des prix des loyers à la fois pour les petites surfaces mais également pour les T2. L’adéquation entre l’offre et la demande est tellement importante qu’aucune mesure de régulation ne parvient à être efficace. Paris compte désormais de plus de 340 000** étudiants contre 280 000** en 2001 soit l’équivalent de 4 nouvelles universités ! » ajoute Brice Boullet, Président de Location-etudiant.fr. Barometre des loyers en France en 2018

Se loger à Paris est 2 fois plus cher que dans les villes de Province
Avec une moyenne de 872 €, se loger à Paris coûte 2,6 fois plus cher qu’à Poitiers où un studio se loue en moyenne 337 € ! Paris atteint des records : la moyenne des loyers constatée dans la capitale est le double de celle observée dans les villes de province. Barometre des loyers en France en 2018

L’affolement des loyers à Paris
Les 2 pièces de la capitale ont vu leurs loyers multipliés par 2 en 8 ans avec plus de 54,5% d’augmentation contre 43% pour les studios.

L’évolution des loyers de petites surfaces sur 8 ans
Barometre des loyers en France en 2018 Sur les villes étudiées, Marseille se démarque par sa stabilité. En 8 ans, les loyers parisiens des petites surfaces ont doublé alors que les loyers marseillais sont restés stables.
Bordeaux a connu une forte augmentation du prix de ses 2 pièces avec +21,93% sur 3 ans et +34,48% sur 8 ans. Elue ville la plus attractive de France depuis 4 ans****, Bordeaux, qui a réalisé de nombreux investissements d’infrastructures attirent une nouvelle population, et est devenue une ville extrêmement dynamique. Notons que Bordeaux accueille cette année près de 95 000*** étudiants soit une évolution de 23% en 10 ans.
A noter la stabilisation des loyers sur Lille alors que Lyon augmente (+8,13% sur 8 ans pour les studios et +15,94% pour les 2 pièces).
Barometre des loyers en France en 2018

Les moyennes des loyers constatées
On observe une hausse nationale de 2,59% pour les studios et 2,26% pour les 2 pièces contre une baisse, en moyenne, de 0,4% pour les studios en région parisienne et une hausse des 2 pièces de 3,9%. Paris culmine toujours avec une moyenne qui augmente de 5,56% pour les studios et 5,39% pour les 2 pièces.
Pour cette rentrée, il faut prévoir un budget moyen de 435 euros pour un studio en France (872 euros à Paris) et 587 euros pour un 2 pièces (1485 euros à Paris).


Téléchargements :
- Le communiqué : https://www.location-etudiant.fr/Barometre_2018.pdf
- Les illustrations : https://www.location-etudiant.fr/Barometre_2018_illustrations.zip


Méthodologie :
*Le baromètre présenté ci-dessus indique la variation moyenne des loyers constatée entre Août 2017 et 2018 dans 42 villes étudiantes françaises sur le site Location-etudiant.fr. Les données ont été calculées sur une base de 64 500 annonces de studios et 2 pièces regroupant des annonces de particuliers, d’agences immobilières et de résidences étudiantes.
** Source Ministère de l’Enseignement supérieur
*** Source l’Etudiant
**** Etude Great Place to Work


Baromètre des loyers étudiants 2017
Baromètre des loyers étudiants 2016
Baromètre des loyers étudiants 2015
Baromètre des loyers étudiants 2014
Baromètre des loyers étudiants 2013
Baromètre des loyers étudiants 2012
Baromètre des loyers étudiants 2011
Baromètre des loyers étudiants 2010
Baromètre des loyers étudiants 2009
Cote des loyers en temps réél dans les 200 principales villes françaises

 

Cet article vous a-t-il été utile? Déposer un avis
 
 
À lire aussi :

Liens sponsorisés