Accueil > Actualités > Les frais liés à mon logement : frais d'agence, loyer,...

Les frais liés à mon logement : frais d'agence, loyer,...

Article rédigé le 30/08/2019 par | Logement étudiant

Rechercher un logement étudiant, anticiper le coût

Rechercher un logement étudiant répond à de nombreux besoins : études dans une autre ville, désir d’indépendance, etc., Cela entraine également un certain nombre de dépenses avant d'emménager dans son futur logement.

Si vous choisissez de confier vos recherches une agence immobilière, des frais d’agence vous sont demandés. Les frais d’agence correspondent aux dépenses engagées pour la visite, la rédaction du bail, la constitution du dossier ainsi que l’entrée dans les lieux. Le montant peut varier selon la taille du logement ainsi que sa situation géographique. Sachez cependant qu’un plafond de 3 euros par m2 existe pour l’état des lieux.

La loi Alur encadre ces frais. En zone tendue, ils sont d’un maximum de 10 euros par m2. En zone très tendue, Paris et son agglomération, le montant est de 12 euros par m2. Pour finir, en zone non tendue, le prix est de 8 euros par m2. Cette même loi oblige les agences immobilières à informer les futurs locataires du montant des frais d’agence. Les annonces doivent les énoncer explicitement.

Le dépôt de garantie s’ajoute à la location d’un nouvel appartement. Il est réglementé par la loi et ne peut excéder un mois de loyer hors charges dans un logement non meublé.

Une autre dépense importante concerne le déménagement. En effet, louer un véhicule pour le transport de ses meubles, objets, etc. entraine une dépense complémetaire. De même, si votre futur logement est non meublé, il faut prévoir un budget pour l'achat ou la location du mobilier : lit, canapé convertible, micro-onde,...

Outre la phase d’emménagement, il convient également de se pencher sur les frais engendrés par la vie quotidienne dans l’appartement. Quels sont-ils ?

Louer un logement étudiant : Les dépenses à prévoir

Outre le loyer mensuel, des dépenses mensuelles ou trimestrielles ou annuelles sont obligatoires lors de la location d’un logement étudiant : 

Les charges relatives à l'occupation du logement viennent compléter le montant du loyer. Elles comprennent généralement l’eau, l’entretien des parties communes, l'électricité, le chauffage la téléphonie,... Ces dépenses sont à la charge du locataire qui doit les acquitter chaque mois en même temps que le loyer.

L'assurance habitation est obligatoire. Elle peut être réglée par mois ou par an.

La taxe d’habitation s’ajoute aux dépenses occasionnées par la location d’un logement. Elle doit être acquittée par les locataires présents dans le logement au 1er janvier de l’année en cours. Elle est à régler chaque année.

Toutefois, un allègement progressif a été mis en place depuis 2018. En effet, lors de l’année dernière, la taxe d’habitation a été diminuée d’un tiers de son montant pour 80% des ménages éligibles. Cette année, l’allégement passe à deux tiers pour finalement disparaitre en 2020. Les foyers restants devront patienter jusqu’en 2023 pour ne plus devoir s’acquitter de cette taxe.

La taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) revient au propriétaire. Cependant, il peut décider de l’intégrer dans les charges locatives. La TEOM se calcule de la manière suivante : moitié de la valeur cadastrale multipliée par un taux fixé par la commune.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
À LIRE AUSSI