Accueil > Actualités > Rechercher un emploi dans le secteur de l’immobilier

Rechercher un emploi dans le secteur de l’immobilier

Article rédigé le 17/03/2019 par | Législation

Un secteur en bonne santé ?

Le secteur de l’immobilier est lié étroitement au développement de la construction et au dynamisme économique d’une région.

Des villes à l’activité économique importante disposent la plupart du temps d’un secteur de l’immobilier vigoureux. La construction, l’achat, l’investissement locatif et la location de biens immobiliers permettent à ce domaine de produire de grandes richesses pour l’économie locale.

En 2016, la France hébergeait 58 793 agences immobilières sur son sol. Elles se chargeaient de 723 000 transactions par an.

D’autre part, les professionnels de l’immobilier bénéficient d’une gestion locative importante et dynamique. Le parc immobilier français comprend plus de 33,8 millions de logements. Presque la moitié d’entre eux (43,7%) sont collectifs.

Dans le domaine de la construction, chaque année plus de 57 millions de m² sont mis en chantier. Ceci contribue à la forte activité de l’immobilier et entraine par conséquent, le recrutement de nombreux professionnels.

Quels débouchés ?

Quelles sont les professions qui recrutent dans l’immobilier ? Avant tout, il est nécessaire de savoir que ce secteur se divise en deux parties principales : gestion locative et transaction immobilière.

Travailler dans l’un ou l’autre de ces domaines de compétences demande des aptitudes solides en négociation (transaction immobilière),  en gestion ou en relation client (les deux).

Les métiers de l’immobilier sont principalement :

  • Administrateur(trice) de biens. Ce professionnel, aux solides compétences de gestion, gère pour les particuliers ou les entreprises, la location d’appartements, d’immeubles, de maisons, etc. En outre, il peut prospecter dans la recherche de locataires, rédiger des contrats de location, procéder à des états des lieux, etc. Ces tâches sont variées selon l’entreprise à laquelle il appartient.
  • Agent(e) immobilier(ière). Il constitue le fer de lance de la transaction immobilière. Il peut faire partie d’une agence immobilière ou être à son propre compte. Ce professionnel de la vente constitue un intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur.
  • Chasseur(euse) de biens immobiliers. A la différence de l’agent immobilier qui ne recherche pas de propriétés, le chasseur est mandaté par des clients pour trouver des biens immobiliers. Cela peut être pour des particuliers ou pour des entreprises.
  • Gestionnaire d’actifs immobiliers. Ce professionnel a pour mission de gérer le patrimoine immobilier d’un particulier ou d’une entreprise. Il procède à l’achat, la vente ou la rénovation de biens. Sa tâche principale est de développer le patrimoine de son client.
  • Gestionnaire social(e). Travaillant dans le secteur des logements sociaux, il programme des travaux de rénovation, se charge du budget de l’organisme locatif et a pour principale mission de veiller à la qualité de vie des habitants.
  • Juriste immobilier. Ce professionnel du droit peut exercer ses fonctions dans un cabinet immobilier, chez un promoteur, etc. Il a pour tâche principale de résoudre les contentieux juridiques (procédures d’expulsion, etc.). Il met au service de son employeur ses connaissances en droit de l’urbanisme et de la construction.
  • Négociateur(trice) immobilier. Il travaille de pair avec l’agent immobilier. Il a pour objectif de faire entrer de nouveaux logements dans le portefeuille de l’agent. Il participe activement aux négociations financières.
  • Syndic de copropriété. Le rôle du syndic se divise en trois compétences-clés : technique, juridique et financier. Sur le plan technique, il procède à la rénovation des travaux, exerce un contrôle sur leur avancement, etc. Au niveau juridique, il a pour mission de faire respecter les règlements, de convoquer les assemblées, de rédiger les comptes rendus, etc. Pour terminer, l’aspect financier consiste à réaliser la comptabilité et à procéder à la répartition des charges.

Quelles perspectives ?

A quoi peuvent s’attendre les futurs professionnels de l’immobilier ? Une donnée très importante, souvent négligée, est l’impossibilité de délocaliser ce secteur. Par conséquent, il devrait toujours avoir du travail dans ce domaine. Le site Recrutimmo propose de nombreuses offres.

Dans l’économie française, il dispose d’une place de choix avec 8,2% de la population active. Entre 2010 et 2014, plus de 50 000 emplois ont été créés. Les perspectives pour les années à venir sont également très bonnes.

Les agents immobiliers sont de plus en plus sollicités par les entreprises, les agences immobilières, etc. Le nombre d’agences immobilières a presque doublé entre 2006 et 2016, passant de 38 600 à 58 793.

Des records de transactions immobilières ont été enregistrés entre 2016 et 2017. Ceci devrait continuer dans les années à venir grâce aux taux d’intérêt bas.

Le secteur de l’immobilier a encore de beaux jours devant lui. Des conditions favorables ainsi que l’impossibilité de délocaliser contribuent à sa bonne santé. Cet état de fait se caractérise par l’essor de nouvelles professions et par leur besoin croissant.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
À LIRE AUSSI