Accueil > Actualités > ParcourSup, la nouvelle plate-forme d’inscription qui remplace APB

ParcourSup, la nouvelle plate-forme d’inscription qui remplace APB

Article rédigé le 08/03/2018 par Anais Tanay | Vie étudiante

Qu’est ce que ParcourSup?

ParcourSup est la plateforme qui dirige les futurs étudiants vers l’enseignement supérieur.  Elle a remplacé dès cette année (15 janvier 2018) la contreversée plateforme APB (Admission Postbac) créée en 2009. Cette dernière a souvent été questionnée pour des raisons de transparence. En effet, beaucoup s’interrogeaient sur le système d’attribution des places dans les filières très demandées. Par conséquent, le ministre de l’Enseignement Supérieur a décidé, au travers du PlanEtudiants, de lancer un outil d’orientation, ParcourSup. De plus, l’année dernière, des centaines d’étudiants étaient encore sans attribution la dernière semaine des vacances d’été, et ce à cause de certains départements d’études tels que la médecine, STAPS ou encore la psychologie. Le nom même de la plateforme a été voté de manière communautaire avec le lancement d’une consultation en ligne le 17 novembre 2017 et jusqu’au 19 novembre, dans laquelle on pouvait voter entre “ParcourSup”, “Mes études PostBac”, “Parcours Etudiant”, Réussir Sup” et “Devenir Etudiant”. Des lycéens, des parents d’élèves, des étudiants ont choisi assez largement le nom de ParcourSup (42,8%). Tandis que Mes études Postbac récoltaient environ 23% des voix.

Quels nouveautés?

De manière plus large et non lié uniquement à la plateforme, les étudiants de terminale vont bénéfier de semaines d’orientation, dans lesquelles des professeurs d’université et des étudiants en première année viendront leur parler de leurs futures études. Le grand changement par rapport à APB est que les futurs étudiants pourront formuler 10 voeux sans préférence d’ordre, au lieu des 24 hierarchisés précédemment. L’autre grand bouleversement est la fin des tirages au sort, permettant ainsi aux étudiants d’être moins sujets au hasard dans les filières les plus demandées. La possibilité de laisser une réponse en suspens même si elle est positive. Permettant ainsi aux étudiants d’attendre toutes les réponses avant de prendre sa decision. Le projet de formation motivé constitue également une nouveauté. Il sera demandé aux étudiants de rédiger une lettre de motivation pour chaque candidature. L’étudiant devra connaitre avec précision la formation envisagée.

Une fiche Avenir sera ajoutée par les lycées avec pour date limite le 13 mars. Le 4 avril, cette fiche sera envoyée aux établissements supérieurs formulés dans les voeux des étudiants. Chaque fiche sera composé de la moyenne des notes des deux premiers semestres de terminale ainsi que la position de l’étudiant dans la classe et son effectif, d’appréciations des professeurs ainsi que l’avis du chef d’établissement. De plus, une commission sera chargée de s’occuper des cas des bacheliers sans affectation avant la rentrée 2018. Les modalités de cette commission ne sont pas encore bien connues. Une autre modification sera l’augmentation de la capacité des filières surchargées.

Comment cela fonctionne?

Avant de parler du processus en lui-même, sachez que toutes les formations supérieures ne sont pas sur ParcourSup. Certaines écoles de commerce et d’ingénieurs, les IEP ainsi que l’université Paris Dauphine n’y sont pas présentes. La plateforme ParcourSup permet de formuler dix voeux de parcours d’enseignement supérieur (Licences, BTS, DUT, PACES, IUT et classes préparatoires) entre le 22 janvier et la mi-mars pour environ 13.000 formations. La procédure nécessite généralement une durée de 20 minutes. Il faut donc prévoir ce court laps de temps afin de pouvoir remplir le formulaire en ligne dans la plus grande sérénité possible. Pour remplir le formulaire, il est nécessaire d’être en possession d’un certain nombre d’éléments : une adresse électronique, l’identifiant national étudiant (INE), le relévé de notes des épreuves anticipées du bac et la déclaration fiscale de ses parents.

A partir de fin mai et jusqu’au 22 septembre, les futurs étudiants commencent à recevoir les réponses des universités. Quand ils obtiennent deux réponse positives, ils doivent choisir la meilleure option selon eux. Les voeux en attente ne sont pas éliminés pour autant. Ils continuent dans le processus de ParcourSup. Une fois l’affectation choisie, il faut bien sûr attendre les résultats du bac, seuls à même de bloquer l’orientation choisie. En parallèle de la phase classique d’attribution, une phase complémentaire est lancée à partir du 26 juin, servant à satisfaire les étudiants n’ayant pas encoré de réponse positive ou qui ne sont pas satisfaits des réponses reçues.

ParcourSup, la polémique?

Depuis ce mois-ci, la plateforme ParcourSup subit la foudre de nombreuses associations d’étudiants ainsi que du groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste (CRCE) du Sénat. Ils accusent ParcourSup d’empêcher le libre accès des étudiants à l’enseignement supérieur en procédant à des selections. De plus, les informations demandées par la plateforme font débat. En effet, des informations extra-scolaires sont à donner lors de son inscription (CV, attestations de formations diverses, activités sportives, etc.). ParcourSup va orienter des centaines de milliers d’étudiants cette année scolaire 2018-2019 afin d’évaluer ses performances. Selon les résultats, le gouvernement choisira ou non de poursuivre l’aventure avec cette plateforme. Affaire à suivre.

Cet article vous a-t-il été utile? Déposer un avis
 
 
À lire aussi :

Liens sponsorisés