Accueil > Actualités > Les étudiants en situation de handicap, parcours du combattant?

Les étudiants en situation de handicap, parcours du combattant?

Article rédigé le 16/03/2019 par | Vie étudiante

Suivre des études en étant handicapé

Etre étudiant est la plupart du temps une tâche difficile. Des études exigeantes, des conditions économiques parfois ardues, des débouchés professionnels incertains, etc. constituent le quotidien d’une majorité des étudiants.

Une catégorie des étudiants est souvent encore plus mal lotie. Les personnes en situation de handicap doivent également faire face à des situations qui sont souvent peu adaptées à leur condition : installations non aménagées, faible flexibilité dans les horaires de cours, difficultés dans les transports, impossibilité de trouver un logement, etc.

Les  étudiants handicapés sont quatre fois moins à accéder aux études supérieures que les jeunes en situation de non handicap. Les professeurs, les autres étudiants ainsi que les universités de manière générale sont parfois peu attentifs, voire récalcitrants à accueillir des étudiants en situation de handicap.

Heureusement, certains établissements d’enseignement supérieur tels que l’Université de Strasbourg présentent une attitude différente et plus adaptée à la réception de ce type d’étudiant.

Cependant, ce type de progrès concerne exclusivement les handicapés moteurs. Une personne malvoyante ou malentendante ont de grandes difficultés à suivre des études supérieures.

De plus, certaines filières se donnent le droit de refuser ce type d’étudiant, arguant qu’ils ne seraient pas compatibles avec le cursus envisagé.

Etudier n’est pas l’unique épreuve qui attend les jeunes handicapés. Obtenir un logement constitue également un autre défi à relever.

De grandes difficultés à se loger

Si leur nombre continue à augmenter chaque année, leurs problèmes pour se loger continuent.

En effet, en 2015, 23.257 étaient présents dans l'enseignement supérieur public. Un chiffre trois fois supérieur au total rencontré en 2005.

De nombreuses résidences étudiantes ne sont pas adaptées et les entités gestionnaires ont parfois tendance à refuser un étudiant handicapé pour des problèmes d’assurance.

De plus, chaque CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires) gère à sa manière ce dossier épineux. Cela entraine de grandes disparités de traitement et de réponse.

Les étudiants en situation de handicap font par conséquent face à de gros problèmes de logement. Ils se sentent désemparés et peu soutenus par les pouvoirs publics.

Malgré la construction de nombreux logements adaptés, l’offre et la demande ont du mal à se rencontrer. De plus, les situations de handicap sont tellement diverses qu’il est difficile d’aménager des bâtiments adaptés à tout le monde.

Certains jeunes étudiants se tournent par conséquent vers le parc immobilier privé ou les logements HLM de la ville. Des offres adaptées sont parfois disponibles.

Se loger en étant étudiant handicapé constitue un véritable parcours du combattant. Les plus motivés arrivent à le relever et à continuer leurs études.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
À LIRE AUSSI