Accueil > Actualités > Le palmarès des Ecoles d'Ingénieurs

Le palmarès des Ecoles d'Ingénieurs

Article rédigé le 29/03/2019 par | Vie étudiante

Quels critères pour l’établissement de ce classement ?

Tout d’abord, il convient de préciser que le classement se base sur les données certifiées de la Commission des titres d’ingénieur (CTI). Elles constituent par conséquent des informations fiables et de qualité.

Les grands critères sont retenus pour l’élaboration de cette liste : l’insertion des diplômés sur le marché du travail, la recherche, l’ouverture à l’international,  et la place de l’entrepreneuriat.

Sur chaque indicateur, les calculs sont effectués en deux temps. En premier lieu, les écoles sont notées de 0 à 100 selon une méthode appelée "min-max". Pour faire bref, on  applique une note de 0 à la dernière école et une note de 100 à la première. Ensuite, des coefficients sont attribués à chacun des grands critères pour le calcul final.

L’insertion et l’international représentent les deux indicateurs les plus importants avec 65 %.  Le coefficient de l’entrepreneuriat a été augmenté afin de coller au plus près des réalités du marché économique.

Polytechnique, à nouveau numéro un du classement

En 2019, la tête du classement ne change pas. L’École polytechnique reste le leader incontesté. En deuxième place, on trouve Mines ParisTech, qui est talonnée par CentraleSupélec à la troisième place.

Les écoles se situant dans les 20 premiers rangs (à part Polytechnique) se tiennent en très peu de points, moins de 10 points sur 100. Certains établissements ont enregistré une belle progression tel que l’Ensta ParisTech, qui jouit d’une très bonne note dans le secteur de l’insertion. Centrale Nantes profite d’une amélioration globale qui lui permet d’avoir un excellent niveau dans tous les critères. Tandis que l’Insa Lyon progresse également grâce à sa note en recherche scientifique.

A l’opposé, certaines écoles enregistrent des déceptions. L’Université de technologie de Compiègne (UTC) qui était septième en 2018, réalise une chute vertigineuse jusqu’à la 22e place. La raison principale de cette perte de places est le salaire moyen obtenu par les élèves fraichement diplômés.

Arts et Métiers ParisTech (Ensam) passe de la 43e à la 58e place pour des motifs du même ordre. D’autre part, on peut noter dans ce classement l’arrivée de nouveaux établissements tels que l’école du Cesi, l’Institut Galilée (Paris 13) et l’École de biologie industrielle (EBI).

D’un point de vue financier, le champion du palmarès 2019, Polytechnique, est au premier rang des meilleures écoles pour le premier salaire à la sortie avec 48 000 euros. L’ENSAE, 26e du  classement, est à la deuxième place avec un salaire de 47 000 euros. Cela peut s’expliquer par la recherche des grandes entreprises de spécialistes des statistiques. L’Estaca et l’ECE font également partie du Top 10 des écoles avec le meilleur salaire à la sortie.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
À LIRE AUSSI