Accueil > Actualités > Le coût de la vie étudiante en hausse : loyers, mutuelle,…

Le coût de la vie étudiante en hausse : loyers, mutuelle,…

Article rédigé le 22/09/2017 par Léa Collin | Vie étudiante

| Plus

La rentrée scolaire 2017 s'annonce élevée pour les étudiants en terme de budget. En effet, le prix à payer pour les études a encore augmenté par rapport aux années précédentes avec une progression estimée de 2,09 % cette année. Une hausse plus soutenue que la progression des prix à la consommation en général. Focus sur les postes de dépenses.

Une hausse d’un peu plus de 2 %

Le coût de la vie étudiante, c’est-à-dire les dépenses pour les études, a connu une hausse cette année. En 2015, l’Union Nationale des Etudiants de France  (UNEF) avait annoncé une augmentation de 1,1 % et une progression de 1,23 % en 2016. Selon son enquête pour cette année scolaire, l’UNEF avait publié une hausse de 2,09 %. Quelques euros en plus qui ne manqueront pas de peser sur la fin du mois des étudiants.

Augmentation du prix du loyer

Dans plus de 35 villes universitaires, les loyers ont connu une hausse. Or, le prix du logement est le premier poste de dépense fixe des étudiants. Les étudiants devront désormais payer plus pour se loger, notant que le logement occupe plus de 50 % du budget moyen. Cette situation devient alarmante, car les Aides Personnelles au Logement ou APL connaîtront eux aussi une baisse de 5 € par mois dès octobre. Et pourtant, à Lille, les loyers des petites surfaces diminuent de 0,33 %. Un exemple que le syndicat voudrait voir dans toutes les villes universitaires françaises.

Des tarifs de transports plus chers

Parmi les villes universitaires, 11 voient leurs coûts de transports augmenter. On constate en effet une hausse des prix à Paris, Lyon, Strasbourg, Angers, Rennes, Dijon… L’abonnement annuel du pass Navigo par exemple connaît une augmentation de 2,48 %. Ce qui a suscité la colère des étudiants d’Île-de-France. Il faudra 342 € pour cette se déplacer cette année. La ville de Limoges propose quant à elle un tarif d’abonnement de transport moins cher, soit 90 €.

En plus des loyers onéreux et des tarifs de transports coûteux, le prix à payer pour la Sécurité Sociale est passé de 215 à 217 €. Les dépenses fixes des étudiants connaîtront donc une augmentation substantielle pour cette année universitaire. 

 
 
À lire aussi :

Liens sponsorisés