Accueil > Actualités > Le bachelor : définition et sa place en France

Le bachelor : définition et sa place en France

Article rédigé le 02/05/2018 par Anais Tanay | Vie étudiante

Dans le labyrinthe des diplômes, des cursus universitaires et des grandes écoles, les étudiants ont parfois du mal à trouver leur chemin. A l’heure actuelle, le cursus universitaire classique est composé de la Licence en trois ans, du Master en deux ans et du Doctorat en trois ans. De nombreux étudiants suivent ce schéma et s’arrêtent très souvent après un master professionnel ou non. D’autres possibilités sont proposées par les écoles de commerce, plus orientées vers le monde du travail et l’international.

Définition du diplôme de bachelor

De nouveaux diplômes inspirés du modèle américain viennent bouleverser la norme française établie. Le bachelor est l’un d’entre eux. Le bachelor est un diplôme qui parvient à se calquer sur le modèle LMD (Licence Master Doctorat) en se réalisant en trois ans. Il se différencie principalement par son haut degré de professionnalisation et d’internationalisation. Dans quels établissements d’enseignement supérieur trouve-t-on le bachelor ? Principalement dans les écoles de commerce, fournissant une vision internationale et un degré d’insertion professionnelle souvent plus poussés que le monde universitaire. L’aspect théorique n’est néanmoins pas délaissé. De nombreux secteurs peuvent constituer des débouchés pour les diplômés : vente, marketing, gestion, etc.

S’il peut être une fin en soi-même, le bachelor peut également être une porte d’entrée vers un Master à l’université ou dans une école de commerce, ainsi qu’une école de commerce à l’étranger. Un autre aspect peu connu des étudiants est la possibilité d’intégrer un bachelor pour une année après un BTS ou un DUT. Il ne faut cependant pas confondre le bachelor avec le bachelor degree qui est le diplôme universitaire de premier cycle aux Etats-Unis. Ce dernier se nomme soit Bachelor of Arts, s’il possède une orientation vers les sciences humaines, soit Bachelor of Sciences pour les sciences exactes. Le Bachelor se crée chaque jour un peu plus sa place dans l’univers diplômant de la France. Il dispose de nombreux avantages mais aussi d’inconvénients, qui peuvent convenir selon le profil de chaque étudiant.

Quelle place pour le bachelor en France ?

Peu développé il y a encore quelques années, le diplôme de bachelor semble avoir de beaux jours devant lui. Preuve étant le grand nombre d’écoles de commerce qui misent sur ce nouveau diplôme professionnalisant. L’IESEG, l’EGC, etc. sont quelques-unes des écoles qui proposent des bachelors à réaliser en trois ou quatre années. Un grand nombre de ces écoles mise sur la proximité avec les entreprises locales afin de favoriser l’insertion professionnelle.

De plus, contrairement aux universités où les étudiants sont parfois livrés à eux-mêmes, les écoles de commerce proposent un encadrement renforcé avec des junior entreprise, des comités d’étudiants, etc. Un des grands avantages du bachelor est son internationalisation avec la possibilité de stages à l’étranger, d’enseignements en anglais, de doubles diplômes, etc. En effet, les écoles proposant des bachelors donnent la possibilité à ses étudiants d’effectuer un stage à l’étranger dès la fin de la première année. Tout au long du cursus, les stages se multiplient afin d’apporter une ouverture à l’internationale incomparable. Dans un monde de plus en plus globalisé, les étudiants doivent connaître les réalités économiques du monde ainsi que parler plusieurs langues étrangères. Les entreprises adorent généralement les étudiants sortant de ce genre de diplôme, les trouvant mieux préparés et autonomes aux contraintes du monde du travail. Elles les choisissent la plupart du temps pour des postes de management intermédiaire.

Outre les aspects positifs, les bachelors présentent quelques inconvénients par rapport aux licences. Le coût du diplôme est l’un d’entre eux. La différence de prix peut varier grandement selon les écoles. Un autre inconvénient peut être la non-reconnaissance officielle par l’Etat. En effet, les licences sont des diplômes reconnus, ce qui n’est pas toujours le cas des bachelors. Il est pour cela très important de se renseigner avant d’entreprendre toute démarche d’inscription. Plusieurs centaines de bachelors existent, s’il est possible de déterminer leur qualité par leur présence sur la plateforme officielle post-bac, il convient sinon de faire les recherches nécessaires. Un autre aspect négatif, qui n’en est pas toujours un, est la faible diversité de domaines couverts par le bachelor. Les licences comprennent un grand nombre de spécialités telles que les sciences humaines, la santé, le droit, l’économie, la gestion, les langues étrangères, etc. Les bachelors sont principalement axés sur les domaines du commerce : gestion, marketing, publicité, etc.

Le bachelor est un nouveau diplôme innovant sur le marché de l’enseignement supérieur français. Il présente de nombreux avantages ainsi que quelques inconvénients, qu’il convient de connaitre.

Dans l’enseignement supérieur, il n’existe pas de diplôme « miracle », seulement des choix de cursus plus adaptés selon les objectifs de chacun.

Cet article vous a été utile? Déposer un avis
 
 
À lire aussi :

Liens sponsorisés