Accueil > Actualités > Contrats d’alternance : Apprentissage ou professionnalisation ?

Contrats d’alternance : Apprentissage ou professionnalisation ?

Article rédigé le 06/03/2020 par | Vie étudiante

Il existe, pour pratiquer cette alternance, deux types de contrat : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Le modèle et les objectifs sont très proches : l’élève acquiert des compétences en alternant les cours dans une école ou un établissement de formation et la pratique du métier en lui-même dans une entreprise.

Il réside toutefois de nombreuses différences entre les deux contrats, notamment sur le public visé, le temps de formation, la rémunération et les charges pour l’employeur.

Le public visé :

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 à 29 ans dans la suite de leur parcours scolaire.

Le contrat de professionnalisation s’adresse aux jeunes de 16 à 26 ans mais aussi aux demandeurs d’emploi de tout âge.

Le temps de formation :

Le contrat d’apprentissage dure trois ans, avec un minimum de 400 heures de cours par an.

Le contrat de professionnalisation est établi pour une durée allant de 6 à 12 mois (ou plus dans certains cas), avec un minimum annuel de 150 heures.

La rémunération :

La rémunération dans un contrat d’apprentissage démarre à 27% du smic. Le montant est ensuite variable selon l’âge et le niveau d’études.

La rémunération dans un contrat de professionnalisation démarre à 55% du smic.

Vous trouverez des nombreuses informations sur l'apprentissage et la professionnalisation sur le site du Ministère du Travail consacré à l’alternance.

Quelles sont les différences entre contrats d’apprentissage et de professionnalisation ?

La principale différence entre les deux dispositifs est avant tout leur philosophie. L’apprentissage est le prolongement d’un parcours scolaire. Il s’inscrit dans la durée et aide l’élève à décrocher un (ou des) diplômes en fin de parcours. La professionnalisation est plutôt axée sur l’insertion. Elle s’adresse aux personnes de tout âge en situation de recherche d’emploi et vise à répondre avant tout aux besoins du marché de l’emploi. Le temps de formation est plus court dans la plupart des cas. Elle peut donner un titre ou un certificat justifiant de l’acquis de compétence pour exercer un métier précis.

Apprentissage vs Professionalisation : Le public

On peut entrer en apprentissage à partir de 16 ans après avoir terminé sa troisième. Ce type de contrat est accessible jusqu’à l’âge de 29 ans. La limite peut être poussée lorsqu’un nouveau contrat a été établi dans le but de décrocher un diplôme supérieur. La limite d’âge ne concerne pas un travailleur reconnu handicapé, ni un apprentissage effectué dans le but de créer sa propre activité. L’apprentissage dure trois ans.

Le contrat de professionnalisation s’adresse à un public équivalent, les jeunes de 16 à 26 ans, mais aussi aux personnes de tout âge recherchant un emploi : demandeurs inscrits à Pôle Emploi, allocataires RSA et autres minima sociaux (ASS, ASH), etc. La durée d’un contrat de professionnalisation est de six à douze mois. Elle peut durer jusqu’à 36 mois dans le cas d’un demandeur inscrit depuis plus d’un an à Pôle Emploi, ou d’un jeune n’ayant obtenu aucun diplôme durant sa scolarité.

Apprentissage vs Professionalisation : Les objectifs

Le but du contrat d’apprentissage est de permettre à un élève d’obtenir un diplôme reconnu par l’état : CAP, bac pro, BTS, DUT, licence, master, mais aussi un titre professionnel.

L’objectif du contrat de professionnalisation est de fournir au marché du travail une personne employable dans un métier qui généralement “manque de bras”. Le contrat en lui-même répond aux règles du code du travail. Il prend la forme d’un CDD renouvelable ou d’un CDI comprenant la période de professionnalisation (qui va de six à douze mois).

Apprentissage vs Professionalisation : Le déroulement

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, la formation pratique se déroule dans tout type d’entreprise ou association tandis que les cours sont suivis dans un CFA (Centre de formation des Apprentis). Certaines grandes entreprises proposent leur propre CFA reconnus depuis 2019. Les cours peuvent aussi être suivi en lycée professionnel, en université ou dans une école école de commerce ou d’ingénieurs, pour peu que celles-ci disposent d’une section dédiée à l’apprentissage.

Les cours pour l’apprentissage démarrent généralement en septembre, en même temps que les autres cursus scolaires. La plupart des CFA se sont d’ailleurs alignés sur ce calendrier. Le contrat d’apprentissage peut être signé avec l’entreprise dans une période de six mois autour du début des cours (de trois mois avant jusqu’à trois mois après). Nous recommandons ainsi d’entamer les recherches (de formation et d’entreprise) dès janvier.

Un contrat de professionnalisation s’adapte quand à lui au contexte et aux spécificités de l’emploi concerné. Il s’agit pour l’apprenant d’acquérir une qualification reconnue, sous forme de diplôme parfois mais plus souvent de certificat ou de titre professionnel reconnus par les conventions collectives.

La formation théorique est suivie dans un organisme de formation agréé, mais peut également être assurée par l’entreprise si elle dispose d’un vrai service de formation.

N’importe quel type d’entreprise, publique ou privée, peut contracter un contrat de professionnalisation, y compris les saisonniers, les entreprises de travail temporaires (les boites d’intérim) et les groupements d’employeurs. Il n’y a pas de période imposée pour les contrats. Celle-ci dépendent souvent des dates de formations proposée par les établissements.

Apprentissage vs Professionalisation : L’encadrement

Les cours suivis en contrat d’apprentissage sont du ressort de l’Éducation nationale. En entreprise, l’apprenant est encadré par un maître d’apprentissage qui assure à temps plein sa montée en compétence.

De la même façon qu’en apprentissage, l’entreprise avec qui vous êtes en contrat de professionnalisation charge un tuteur de vous guider dans votre montée en compétences durant toute la durée du contrat. 

Apprentissage vs Professionalisation : Les rémunérations

Table comparative des rémunérations en contrat d'alternance (Source : www.alternance-professionnelle.fr)

 

De 16 à 17 ans

De 18 à 20 ans

De 21 à 25 ans

A partir de 26 ans

Contrat d'apprentissage

1ère année d'apprentissage

27% du SMIC

43% du SMIC   

53% du SMIC   

100% du SMIC

2ème année d'apprentissage

39% du SMIC   

51% du SMIC   

61% du SMIC   

100% du SMIC

3ème année d'apprentissage

55% du SMIC   

67% du SMIC   

78% du SMIC   

100% du SMIC

Contrat de professionnalisation

Sans qualification (1)

55% du SMIC

55% du SMIC

70% du SMIC

100% du SMIC

Avec qualification (2)

65% du SMIC

65% du SMIC

80% du SMIC

100% du SMIC

(1) Sans qualification = Sans diplôme ou avec titre ou diplôme inférieur à bac professionnel.

(2) Avec qualification = avec titre ou diplôme de niveau bac professionnel ou supérieur

 

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
À LIRE AUSSI