Accueil > Actualités > Comment se déroule l’état des lieux d’un studio meublé ?

Comment se déroule l’état des lieux d’un studio meublé ?

Article rédigé le 19/06/2019 par | Brand content

Comment se déroule l’état des lieux d’un studio meublé ?

Avant de penser à mettre en location un studio meublé, il est important de procéder à l’établissement d’un état des lieux, qui consiste à rédiger un document décrivant le logement ou l’appartement dont il est question, ainsi que les équipements mis à la disposition du locataire. Vous souhaitez en savoir plus à propos du déroulement de l’état des lieux d’un studio meublé ? Poursuivez donc la lecture !

Déjà, de quel type de logement est-il précisément question ?

Avant de penser à passer par des plateformes spécialisées comme Legalplace.fr pour la réalisation de l’état des lieux de votre studio, il est important de retenir que le terme « studio » fait ici allusion à un type d’habitation qui ne comporte qu’une seule pièce. Cette dernière peut être répartie en deux : une zone principale qui servira de pièce à vivre (salon), de chambre et de cuisine (kitchenette), et l’autre, dite accessoire, destinée à accueillir la salle de bain. La surface d’un studio est comprise entre 9 et 30m2.

État des lieux d’un studio meublé : quelles en sont les différentes étapes ?

L’établissement de l’état des lieux d’un studio meublé doit être fait à l’intégration du logement, mais également au départ du locataire. Deux possibilités s’offrent principalement à vous dans l’un ou l’autre des cas : d’une part la réalisation de l’état des lieux à l’amiable avec ou sans mandataire, et d’autre part l’établissement de l’état des lieux avec un huissier. Bien rédiger l’état des lieux consiste à choisir un modèle conforme à la loi et à procéder à une illustration avec des images.

En ce qui concerne le premier point, il faut rappeler qu’en matière d’établissement d’état des lieux, il n’y a pas de modèle obligatoire. Néanmoins, la loi précise clairement que ce document doit comporter au moins un certain nombre d’informations. Propriétaire et locataire ont donc la possibilité de personnaliser l’état des lieux d’un studio meublé, du moment qu’il contient les mentions obligatoires. Ces dernières varient selon qu’il s’agisse d’un état des lieux d’entrée ou d’un état des lieux de sortie.

Quelles sont les mentions obligatoires ?

Sur un état des lieux d’entrée, vous devez vous assurer de mentionner :

  • la date d’établissement du document,
  • l’adresse du logement,
  • le nom ou la dénomination du bailleur et du locataire,
  • le domicile ou le siège social du propriétaire bailleur (plus d’infos sur info) ; le cas échéant, le nom ou la dénomination ainsi que le domicile ou le siège social des personnes mandatées pour effectuer l’état des lieux d’un studio meublé,
  • les relevés des compteurs individuels de consommation d’électricité, de gaz naturel et d’eau,
  • le détail et l’usage des clés ou autres moyens d’accès aux parties privatives ou communes.
  • pour chaque pièce et partie du studio meublé : la description minutieuse de l’état des revêtements de sols, murs, plafonds, équipements, et éléments de l’habitation,
  • la signature du locataire et du bailleur ou des personnes mandatées.

En ce qui concerne l’état des lieux de sortie, aux éléments devant figurer dans l’état des lieux d’un studio meublé d’entrée, s’ajoutent l’adresse du nouveau domicile du locataire, et la date de réalisation de l’état des lieux d’entrée. Vous devez aussi y mentionner les éventuelles évolutions de l’état de chaque pièce et partie du studio meublé constatées depuis la rédaction de l’état des lieux d’entrée.

Quid de l’illustration ?

Il est important de compléter la description précise du studio meublé par des images. Ces dernières permettent de mettre en évidence les traces, trous ou encore déchirures sur les murs, le plafond, etc. Il est nécessaire de les dater avant de les inclure dans l’état des lieux d’un studio meublé.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
À LIRE AUSSI