Accueil > Actualités > Comment rembourser votre prêt étudiant ?

Comment rembourser votre prêt étudiant ?

Article rédigé le 04/06/2020 par | Vie étudiante

Obtenir un prêt étudiant est une chose, procéder à son rembourser en est une autre. La vie d’un étudiant connaît toujours quelques périodes de difficultés financières. Ainsi, lorsque vous contracter l’emprunt auprès de votre banquier, il est important, et nécessaire, de connaître les différentes options proposées pour rembourser votre emprunt.

Dans le remboursement d’un emprunt, trois éléments entre en compte : le capital, qui représente la somme que vous empruntez, les intérêts, qui sont calculés à partir du capital sur un taux et une durée, et enfin l’assurance qu’il est nécessaire de contracter pour pallier une éventuelle impossibilité de rembourser.

De nombreuses banques proposent un prêt spécifique aux étudiants, chacune d’elle étant libre de négocier avec son client un taux d’intérêt. La durée du prêt est également libre. La méthode de remboursement fait donc partie de la négociation avec le client. Chacun des cas de figures doit être rédigé noir sur blanc sur le contrat. Et doit si possible avoir fait l’objet d’une information lors des discussions.

Une franchise de cinq ans maximum

La spécificité du prêt étudiant est qu’il permet de reporter le remboursement du capital longtemps après sa mise en place. Ce temps entre l’obtention du prêt et ses premiers remboursement est appelée par votre banquier une franchise. Elle ne peut pas excéder une durée de cinq ans. Il est généralement convenu que le remboursement du capital démarre à la fin des études. Certaines banques permettent toutefois d’attendre l’entrée effective dans la vie active et les premiers revenus, pour peu que la franchise n’ait pas atteint les cinq années.

Quand rembourser les intérêts ?

En attendant le remboursement du capital (que l’on appelle aussi la phase d’amortissement), il reste à rembourser les intérêts de l’emprunt et régler son assurance. Deux options sont proposées par les banques, la franchise partielle et la franchise totale.

La franchise dite totale propose de ne régler dans un premier temps que l’assurance du prêt. Le remboursement des intérêts ne débute qu'avec celui du capital, c’est à dire à la fin de vos études.

La franchise dite partielle propose par contre de commencer le remboursement des intérêts dès les premières échéances, en même temps que l’assurance.

A première vue, la franchise totale semble être la solution la plus séduisante, mais ce n’est qu’une apparence. Car aux intérêts non réglés s’ajoutent des intérêts supplémentaires, ce qui a pour effet de présenter une note un peu salée lorsque la période de franchise est terminée.

C’est pourquoi nous vous recommandons d’opter pour une franchise partielle. C’est un petit peu plus coûteux chaque mois durant les études, mais finalement beaucoup moins sur l’ensemble. Il est quand même préférable de ne pas entamer sa vie active par une dette trop importante.

Rembourser le capital

Rien n’interdit bien entendu de commencer à rembourser le capital avant la fin des études. C’est une option qui permet d’en finir rapidement sans coût supplémentaire. Il faut seulement veiller à ce que l’ensemble des remboursements (le capital, les intérêts et l’assurance) ne dépassent pas le tiers de vos revenus.

Anticiper les remboursements

Si vous bénéficiez enfin d’une importante rentrée d’argent, il est également possible d’effectuer un remboursement anticipé de votre emprunt. Il faut rappeler que le prêt étudiant est un crédit de consommation courant. Il entre ainsi dans le cadre de la loi Scrivener qui régit les emprunts accordés aux particuliers.

Le remboursement anticipé, qu’il soit total ou partiel, permet d’éliminer quelques intérêts. Il s’git d’un cas de figure qui doit être prévu par le contrat et donc rédigé noir sur blanc au moment de la signature. Par conséquent, il doit avoir fait l’objet d’une discussion avec le banquier pour éviter toute ambiguïté (et un éventuel refus de la banque).

Lorsque vous avez la possibilité d’anticiper un remboursement, il sera nécessaire d’adresser un courrier recommandé à votre banque pour le mettre en oeuvre.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
À LIRE AUSSI