Accueil > Actualités > Comment rédiger un « projet de formation motivé » ?

Comment rédiger un « projet de formation motivé » ?

Article rédigé le 24/05/2019 par | Vie étudiante

Qu’est-ce qu’un projet de formation motivé ?</h2>

A l’heure actuelle, choisir une formation doit faire partie d’une réflexion approfondie sur son futur professionnel. Pour permettre aux futurs étudiants de mener ce processus plus facilement, le projet de formation motivé a été mis en place. Cet outil censé éviter les erreurs d’orientation professionnelle est intégré à la plateforme Parcoursup. Quelle forme prend-il ?

Le projet de formation motivé prend l’apparence d’une lettre de motivation expliquant pourquoi il veut choisir cette filière. Si l’étudiant formule deux choix ou plus, il devra rédiger une lettre pour chaque vœu. Ces lettres de motivation adressées aux établissements concernés leur permettront de valider ou non plus facilement les choix formulés.

La rédaction de ces courriers motivés doit retenir toute l’attention des étudiants. Il est préférable lors de la formulation des vœux de cliquer sur la case « Ultérieurement » afin préparer au brouillon une lettre de qualité.

Les jeunes bacheliers pourront par la suite la copier sur Parcoursup afin de compléter votre sollicitation. Réaliser une lettre de qualité est très important. Cela peut vous permettre de faire la différence et d’obtenir la formation tant désirée.

Quels sont les erreurs à ne pas commettre lors de la rédaction d’un projet de formation motivé ?

Personnaliser ses écrits. Il n’est pas conseillé d’utiliser les mêmes lettres pour des établissements différents. Etudier dans une Université de Médecine ou dans une Business School ne demande pas les mêmes compétences ni qualités. Le propos doit par conséquent être différent.

Ecrire des textes suffisamment longs. Il est possible d’écrire jusqu’à 1500 caractères pour chaque vœu. Il est important d’essayer d’utiliser le maximum d’espace disponible. Attention cependant à ne pas remplir pour remplir. Les établissements supérieurs sollicités pourraient ne pas apprécier cette initiative maladroite.

Prendre son temps. Retranscrire ses expériences, ses motivations, etc. constitue une tâche ardue et qui nécessite un travail important. Il ne faut pas hésiter à relire la lettre et faire la relire par ses proches. Ils pourront la plupart du temps donner un avis critique et avis sur leur travail.

Ne pas avoir peut de montrer sa personnalité. Les écoles qui intéressent les étudiants veulent les connaitre. Ils ne doivent pas avoir de réticence à dévoiler leur caractère et leurs envies. Cela procure une touche d’originalité à leur candidature.

Rédiger sans plan défini. Ecrire sans ligne conductrice peut laisser penser qu’une personne est peu organisée, sans motivation, etc. De plus, cela constitue le meilleur moyen d’oublier des éléments que l’on souhaite mettre en avant. Le meilleur conseil que l’on peut donner est de réaliser au préalable un tableau avec les données importantes que l’étudiant désire intégrer dans le projet.

Qui dit Plan, dit hiérarchie des idées. Il est important de rédiger sous forme de paragraphes, de relier ses idées grâce à des connecteurs logiques (donc, parce que, etc.), etc. Chaque paragraphe doit comprendre une idée. De cette manière, il est plus facile d’être lu et compris par des responsables d’établissements devant lire par centaines des projets motivés.

Mettre en avant ses compétences et qualités. Il ne faut pas oublier l’essentiel : ses aptitudes et ses centres d’intérêt. Si le futur étudiant aime beaucoup les mathématiques au lycée, une école d’ingénieurs sera intéressée par cet aspect de son caractère.

L’écriture de son projet de formation motivé est une étape à ne pas négliger. Elle peut permettre de faire la différence lors des différentes phases de sélection.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
À LIRE AUSSI