Accueil > Actualités > Comment créer une entreprise quand on est étudiant ?

Comment créer une entreprise quand on est étudiant ?

Article rédigé le 07/06/2022 par | Vie étudiante

Il est tout à fait possible de créer une entreprise en étant étudiant. Comment s’y prendre ? Quelles sont les démarches administratives à entreprendre ? Quels sont les pièges à éviter ?

 

Créer son entreprise pendant ses années d’études, pourquoi pas ? Puisqu’il s’agit d’apprendre, autant associer la pratique à la théorie. Monter son activité, entreprendre les démarches, rechercher la rentabilité, payer les charges, rechercher des clients, trouver des collaborateurs, établir des partenariats… l’aventure ne manque pas d’intérêt. Et même si elle devait échouer, elle donnera beaucoup de leçons pour l’avenir.

 

Etudiants : comment créer votre entreprise ?

Un statut spécifique a été créé en 2014 à l’attention des étudiants qui souhaitent créer une entreprise : le statut étudiant-entrepreneur. Il permet à une personne qui suit ses études de monter son entreprise ou sa start-up tout en conservant le bénéfice de son statut d’étudiant.

Qu’est-ce que le statut étudiant-entrepreneur ?

Le statut étudiant-entrepreneur est ouvert à tout étudiant de moins de 28 ans détenteur du bac. Il s’agit d’un statut à renouveler tous les ans jusqu’à la fin de ses études. Voire même au-delà, puisque l’on peut conserver son statut quand on crée son entreprise juste après avoir été diplômé.

Depuis la création de ce statut, plus de 500 entreprises ont été créées par des étudiants. Pas moins de 6.000 étudiants entrepreneurs ont bénéficié de ce statut, et leur nombre augmente chaque année. 

Quels sont les avantages du statut étudiant-entrepreneur ?

L’entrepreneur étudiant bénéficie d’aides tant pour son statut d’étudiant que pour celui d’entrepreneur. Il est accompagné tout au long de ses démarches de création d’entreprise. Il peut obtenir l’aménagement de son cursus étudiant en fonction de ses activités d’entrepreneur. Il peut également faire passer sa création d’entreprise dans le cadre d’un stage de fin d’études. 

Si vous avez obtenu votre diplôme et que vous souhaitez monter votre entreprise, le statut étudiant-entrepreneur vous permet de conserver quelques aides aux étudiants, comme les bourses d’études, la sécurité sociale étudiante et les tarifs spécifiques dans les transports et les activités. 

Ou l’étudiant doit-il s’adresser pour créer son entreprise ?

S’il souhaite créer son entreprise pendant ses études, l’étudiant doit s’adresser à un Pôle étudiants pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat (PEPITE) dans lequel lui sera proposé un accompagnement personnalisé. Le PEPITE est une structure spécifiquement conçue pour les projets de création d’entreprises par des étudiants : conseil, formation, financement, etc. Toutes les infos sont sur le site www.pepite-france.fr

Le PEPITE organise également des événements, les “Pépite Factory” qui permet de regrouper les entrepreneurs étudiants en salon, où il trouveront des espaces d’échange et de partage avec d’anciens étudiants entrepreneurs, ainsi qu’avec des entrepreneurs, des enseignants et toute forme de conseils. Ces événements permettent aussi de valoriser le statut étudiant-entrepreneur auprès des grandes entreprises et des établissements financiers.

 

Créer son entreprise en étant étudiant : les pièges à éviter

Créer une entreprise en étant étudiant ne manque pas de pièges et il est toujours bon d’en connaître les plus courants pour ne pas tomber bêtement dedans. 

  • Mal penser son projet : Si une entreprise échoue, c’est parce que son projet a été mal pensé : concurrence trop vive, clientèle potentielle trop disparate, revenus trop faibles par rapport à l’investissement… Avant de créer une entreprise, il faut nécessairement faire une étude de marché puis un business plan.

  • Craindre l’échec : Entreprendre, c’est par nature s’exposer à l’échec. Mais l’échec n’est pas une raison pour ne pas entreprendre. L’échec est même souvent plus riche d’enseignements que la réussite. On apprend peu sans erreurs.

  • Être mal organisé : associer études et gestion d’entreprise nécessite un minimum de rigueur et d’organisation. L’entreprise nécessite une implication plus forte que pour un job salarié. Il s’agit donc de définir un planning adéquat qui ne néglige aucune des deux activités.

  • Vouloir tout tout de suite : La création d’une entreprise nécessite du temps et de la patience. Il est important de respecter chacune des démarches dans l’ordre avant de se lancer la tête dans le guidon.

  • Ne pas être réellement motivé : plus qu’une option, l’entreprenariat est un choix de vie. Il nécessite un investissement personnel important, qui conduit parfois à de longues heures de travail. En outre, le gain financier est souvent maigre au début. Il s’agit donc de ne pas se décourager. 

  • La jouer en solo : une des erreurs majeures des jeunes entrepreneurs, qu’ils soient étudiants ou non, est de rester dans leur coin, sans faire connaître leur projet, souvent de peur d’être découragés par de mauvais conseils. Parlez de votre projet, faites le connaître, défendez-le. Cela vous permettra d’obtenir du soutien et de développer des opportunités.

 

Etudiants entrepreneurs : les démarches administratives à respecter

Quelles sont les démarches à entreprendre pour un étudiant lorsqu’il souhaite créer son entreprise ?

Il faut se rendre sur le site www.etudiant.gouv.fr pour ouvrir un dossier de création d’entreprise sous le statut d’étudiant-entrepreneur et le compléter en ligne. Il est également possible de le télécharger et de l’expédier par la Poste au PEPITE le plus proche. 

Les démarches qui suivent sont celles de la création d’entreprise à proprement parler

  • Déterminer le nom de l’activité,

  • Définir un siège social (et le communiquer aux services postaux),

  • S’il s’agit d’une activité réglementée, accomplir les formalités spécifiques et obtenir notamment les autorisations et agréments,

  • Obtenir un SIREN, un SIRET et un code APE auprès du Centre de formalités des entreprises,

  • Se procurer les éventuels registres obligatoires (selon l’activité),

  • Souscrire une assurance entreprise.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
manage cookies