Accueil > Actualités > Classement 2022 des écoles d'ingénieurs

Classement 2022 des écoles d'ingénieurs

Article rédigé le 06/06/2022 par | Vie étudiante

Quelles sont les meilleures écoles d’ingénieurs de France ? Quelles sont celles qui progressent, qui régressent ? Vite, voici le classement 2022 des meilleures écoles d'ingénieurs en France.

Chaque année, le site www.letudiant.fr publie un classement des écoles françaises d’ingénieurs. Ce palmarès toujours très attendu permet de distinguer l’excellence de l’enseignement français et permet aux étudiants d’affiner leur choix pour poursuivre leurs études.

 

Quels critères pour classer les écoles d’ingénieurs ?

Les enquêteurs ont choisi d’étudier 172 écoles d’ingénieurs afin d’en prélever pour chacune une cinquantaine d’indicateurs qui permettront d’effectuer un classement à l’échelle nationale. Aucune distinction n’est faite entre établissements publics ou privés. Ces établissements doivent être habilités par la Commission des titres d’ingénieurs (CTI) et doivent délivrer le Diplôme d’Ingénieur. Les cycles ingénieurs mentionnés ont le grade de master. Ce sont des écoles post-bac (cursus de cinq ans) ou post-prépa (cursus de trois ans).

Les quatre critères de base sont l’excellence académique, l’ouverture internationale, la proximité avec les entreprises et l’ouverture aux nouveaux publics. Chacun de ces grands thèmes contiennent une douzaine de sous-critères. En 2022, parmi les nouveaux critères s’est ajouté celui de l’engagement environnemental des établissements. Ceux-ci doivent obtenir le label DD&RS (développement durable et responsabilité sociétale) et leurs bâtiments doivent être certifiés HQE (haute qualité environnementale). Leur présence dans le classement THE Impact (Times Higher Education) constitue également un atout.

 

Les meilleures écoles d’ingénieurs de France

Le classement des écoles d'ingénieurs de France compte 172 établissements. Plusieurs écoles ont demandé à ne pas y participer. D’autres n’y sont pas encore car ouvertes trop récemment. 

L’année scolaire 2020-2021 a été marquée par la crise sanitaire avec les deux confinements qui ont obligé la mise en place de cours à distance. Plusieurs événements présentiels ont été annulés, ce qui a fait perdre des points à bon nombre d’établissements. D’autres au contraire en ont gagné en faisant preuve de capacité d’adaptation, notamment dans l’utilisation des outils de visioconférence.

Nous vous présentons les vingt-trois premiers, ceux qui ont obtenu au moins 40 points au classement général. Le classement complet se trouve sur le site de l’Etudiant. Le podium reste le même qu’en 2021, avec l'École Polytechnique (Palaiseau) sur la plus haute marche, suivi de Télécom Paris (Palaiseau) et CentraleSupélec (Gif-sur-Yvette).

 

1

École Polytechnique - Palaiseau

55 points

2

Télécom Paris

54 points

3

CentraleSupélec

52 points

4

École des ponts ParisTech - Marne-la-vallée

51 points

5

École des mines ParisTech

50 points

6

IMT Atlantique

50 points

7

ENSTA Paris

49 points

8

École des mines - Nancy

47 points

9

École centrale - Lille

46 points

10

INSA Lyon

46 points

11

École centrale - Lyon

45 points

12

École centrale - Nantes

45 points

13

ISAE-SUPAERO - Toulouse

45 points

14

Arts et Métiers Sciences et Technologies

44 points

15

Grenoble INP - Ensimag

44 points

16

UTC - Compiègne

44 points

17

École des mines - Saint-Étienne

43 points

18

ENSAE Paris

43 points

19

Grenoble INP - Phelma

43 points

20

ENSEEIHT - INP Toulouse

42 points

21

Télécom SudParis - Evry

42 points

22

UTT - Troyes

41 points

23

Grenoble INP - Ense

40 points

 

Sur le critère de l’excellence académique, trois écoles ont obtenu 15 points : l’école des mines ParisTech (Paris), ESPCI (Paris) et UTC (Compiègne).

Sur celui de l’ouverture internationale, l’école Polytechnique (Palaiseau) et Télécom Paris (Palaiseau) ont obtenu 20 points, devant l’école des mines de Nancy et ENSTA (Palaiseau).

En terme de proximité avec les entreprises, six écoles ont obtenu 20 points : CentraleSupélec (Gif-sur-Yvette), l’école des mines ParisTech (Paris), l’école des ponts ParisTech (Marne-la-vallée), l’école Polytechnique (Palaiseau), IMT Atlantique (Nantes) et Télécom Paris (Palaiseau).

Pour ce qui est de l’ouverture aux nouveaux publics, 54 établissements ont obtenu 3 points.

Les écoles d’ingénieurs en progression

L’ESIEA Paris-Laval, à Ivry-sur-Seine est l’établissement qui a réalisé la meilleure progression, avec 8 places, ce qui lui permet d'atteindre la 40ème position au classement général. La progression de la moyenne au bac de ses nouveaux élèves ainsi que le développement de l’école à l’international lui ont permis de réaliser cette performance. 

L’ECE Paris-Lyon a gagné 7 places par rapport à 2021, et accède à la 38ème position. L’école a beaucoup progressé sur les étudiants étrangers et sur sa politique de rapprochement avec les entreprises industrielles. L’ENI Metz, l’ESTIA Bidard et Politech Lyon ont quant à elles progressé de 6 places.

Parmi les vingt premières écoles du classement, l’ENSTA Paris poursuit sa progression, de même que l'École des Mines de Nancy grâce à ses enseignants-chercheurs et ses diplômés étrangers. L’ENSTIB d’Epinal gagne 5 points grâce également à ses diplômés de l’étranger mais aussi sur la progression du nombre d’entreprises qu’elle accueille dans ses forums.

L’ENSAIA INP Lorraine, à Vandoeuvre-lès-Nancy a progressé de trois points tout comme l’ENSICAEN (Caen). Bordeaux Sciences Agro, CPE Lyon ou encore Epita (Kremlin Bicêtre) ont également observé une belle progression.

Les écoles d’ingénieurs qui ont régressé

Centrale Nantes à perdu sept points par rapport à 2021, alors que Centrale Lyon en a perdu cinq et Centrale Lille deux. Ces pertes ont permis à l’IMT Atlantique de passer devant et se retrouver en sixième position. Il ne s’agit pour cette dernière pas à proprement parler d’une progression puisqu’elle a le même nombre de points (50) de l’année précédente.

 

Les grandes tendances 2022 des écoles d’ingénieurs

  • Alternance : 19% des étudiants en école d’ingénieurs en 2020/2021 étaient en alternance. Le plus fort taux d’alternant est observé au CESI (78%) devant ESIPE (74%) et ENSIBS Lorient (65%). 

  • Environnement : 17 écoles sur 172 ont obtenu le label DD&RS (développement durable et responsabilité sociétale). Par contre, 94% des établissements proposent un cours sur le développement durable. 

  • Parité : Plus de deux tiers des étudiants en école d’ingénieurs sont des hommes. Dans les établissements tels ISAT Nevers, Grenoble INP-ESISAR et EPITA Kremlin Bicêtre, les hommes représentent au moins 89% de la population étudiante. 

  • Tarifs : les frais d’inscription sont très variables d’un établissement à l’autre, qu'ils soient publics ou privés. Parmi les plus chères, le coût de la scolarité peut s’élever à 10.000 € dans l’année. Une centaine d’établissements toutefois proposent des frais d’inscription à 601 €.

  • Concours : Les écoles d’ingénieurs post-bac sont pour la plupart accessibles sur concours. Celui de Puissance Alpha permet d’accéder à quinze écoles, le concours Avenir à sept écoles et le concours Advance à quatre grandes écoles.

Cet article vous a-t-il été utile ? Déposez un avis
manage cookies