Accueil > Actualités > Assurer son logement étudiant est-il obligatoire ?

Assurer son logement étudiant est-il obligatoire ?

Article rédigé le 19/09/2017 par Louis Pelissier | Logement étudiant

| Plus

L’étudiant doit remplir certaines formalités avant de s’installer dans son nouveau logement. Parmi les démarches obligatoires avant l’emménagement, il y a en effet l’assurance habitation.

Pourquoi est-ce une procédure incontournable ?

L’emménagement d’un étudiant dans un appartement, une maison ou un studio le met dans l’obligation de souscrire une assurance habitation. Assurer le logement étudiant devient alors obligatoire puisqu’en devenant locataire, il engage sa responsabilité vis-à-vis du propriétaire en regard des éventuels dégâts causés à l’habitation louée pendant toute la durée du bail. Par ailleurs, cette démarche est nécessaire pour couvrir les biens se trouvant dans le logement. On parle ici du mobilier ou encore des objets de valeur qui peuvent éventuellement lui être volés.

À défaut d’assurance, le locataire serait probablement contraint d’indemniser personnellement le propriétaire en cas de dommages impliquant sa responsabilité. L’étudiant risque alors l’expulsion, suite à la résiliation de son contrat de location. Pour éviter ce genre de cas, il est toujours conseillé au nouveau locataire de souscrire une assurance multirisque habitation. Elle rallonge effectivement la liste des dépenses, mais elle s’avère indispensable. Évitez d’être septique, car l’assurance vous permet de parer à toute éventualité.

Quelques nuances pour la chambre chez l’habitant et la colocation

Les plus sceptiques pourront cependant choisir la chambre chez l’habitant. Ce genre de location ne requiert pas la souscription à une assurance, si le propriétaire dispose déjà d’une police d’assurance multirisque avec garantie « villégiature ». Si ce n’est pas le cas en revanche, le locataire devra quand même s’assurer. En outre, la location saisonnière n’oblige pas l’étudiant à être assuré, sauf clause spécifique apposée par le propriétaire, car celui-ci est généralement assuré. Néanmoins, il peut prélever une cotisation pour la police d’assurance sur le loyer.

Dans le cas d’une colocation, l’un des colocataires devra être assuré, car tous les colocataires assurés ferait grimper le budget logement, et la colocation perdrait tout son intérêt. Les étudiants devraient faire très attention sur ce point, car les charges pourraient être réparties en cas de sinistre. En colocation, l’idéal sera que le propriétaire souscrive lui-même l’assurance pour ensuite répartir la cotisation annuelle sur le loyer.

Quoi qu’il en soit, l’étudiant devra se prémunir de toute (mauvaise) surprise en ayant sa propre police d’assurance.

 
 
À lire aussi :

Liens sponsorisés